top of page
Rechercher

CEMOI CANTALOU



En 1814, Jules Pares construit une des premières fabriques de chocolat de France à Arles sur Tech, dans les Pyrénées-Orientales.

 

En 1887, l’entreprise prend le nom de Cantaloup-Catala du nom des 2 gendres du fondateur, Joseph Cantaloup et Emile Catala.

 

Détruite en 1940 par une crue du Tech, la chocolaterie est reconstruite à Orles, dans la banlieue de Perpignan.

 

En 1962, elle est reprise par l’homme d’affaires Georges Poirrier, est renommée Cantalou et se spécialise dans la production de tablettes de chocolat sous marque distributeur.

 

Elle entreprend son développement par l’acquisition de chocolateries concurrentes : Frankonia à Wurtzbourg (Allemagne) en 1977, Phoscao à Châteauneuf sur Loire en 1979, Olle à Olle prés de Barcelone en 1979.

 

En 1981, le groupe rachète les marques Cémoi, Aiguebelle et Pupier, se rebaptise Cémoi du nom de l’ancienne chocolaterie grenobloise créée en 1919 par Félix Cartier-Maillon.

 

Le groupe Cémoi poursuit sa politique de rachat de sociétés :

-       1982 : Chocolaterie de l’Abbaye de Tinchebray

-       1983 : Chocolaterie Suisse Normande de Paris

-       1984 : Elgorriaga à Irun (en Espagne

-       1987 : Réal-Coppélia à Chambéry

-       1988 : Dolis à Bourbourg

-       1990 :  Dragées Foullon

-       1991 : OP Chocolate à Cardiff au Pays de Galles

-       1993 : Chocolaterie d’Aquitaine à Bègles, Confiserie Saint-Siffrein à Carpentras, Chocolaterie Cheval Blanc à La Tour du Pin

-       2003 : Chocolaterie Bouquet d’Or à Villeneuve d’Ascq et son

-       2007 : GRYF en Pologne, Chocolaterie Jacquot en 2007.

-        

Depuis 1996, Cémoi traite directement en Côte d’Ivoire les fèves de cacao dans une usine à Abidjan.

 

En 2017, il fait l’acquisition de la société américaine Chris Candies à Pittsburg.

 

En 2021, il est racheté par le groupe familial belge Sweet Products.

 

Le produit phare de la marque Cémoi reste le Petit Ourson guimauve.

 

Comments


bottom of page