Michoko: 6,9 g de plaisir depuis quatre-vingts ans!

 

Depuis 1936, l’entreprise de confiserie La Pie qui chante, filiale du Groupe Mondelez, a un atout majeur, caramélisé et chocolaté, un bonbon enrobé, le Michoko. « Une marque historique et adorée » des adultes. Elle fête cette année ses 80 ans, renouant avec les salles de cinéma, là où tout a commencé !

Par BRIGITTE LEMERY | Photos Patrick James     La Voix du Nord --Vendredi 2 décembre--de Marcq à Lambersart

 

Depuis 2003, les deux bonbons sortent de la même usine marcquoise. Mais, le premier bonbon caramélisé, le Carambar (62 ans au compteur), malgré ses célèbres blagounettes intégrées, doit néanmoins le respect au second, un caramel enrobé de chocolat noir, le Michoko, qui affiche crânement ses 80 ans.

Bonbon créé carré à l’origine en 1936 à Wattignies par La Pie qui chante, devenu rond aujourd’hui, il est toujours aussi savoureux en bouche.

« C’est un produit qui fonctionne tout seul, une marque historique et adorée avec 85 % de notoriété. »

                                                  
  Anthony Fourmentin joue l'ouvreur de cinéma pour proposer un Michoko      Les bonbons enrobés de la Pie qui Chante, savoureux depuis 1936

 

La suite dans: On en parle



Réagir